Fédération Française de Randonnée des Alpes-Maritimes

 

HISTOIRES DU CAMIN NISSART.....

GR® de Pays des Collines de Nice


 Vous connaissez Lou Camin Nissart ?


Non, ce n’est pas le Chemin de ces moines de Saint Barthelemy qui y ont abusé du vin de Messe qu’ils ramenaient de Saint Pons (*1), ni de celui-ci qui en descendant de Villefranche s’est trompé de Porte et rentré dans un lieu où l’on prend du bon temps (*2), ni ce niocou qui est allé sur le chemin de Cimiez à la Fête des Cougourdons pensant pouvoir conter fleurette à Margarida (*3) , non c’est un sentier de randonnée qui contourne notre NISSA LA BELLA pour nous faire découvrir ses montagnes, son si riche décor, ses vertes campagnes, ses vieilles toitures, et son grand soleil d'or (*4) .


Je vais vous le décrire :
Zou, ce Chemin démarre de la Place Garibaldi, un petit bout de la Rue Catherine Seguranne qui avait dit-on des fesses bien rebondies, et vous rejoindrez le Port que vous longerez près de la station du nouveau trambalan, vous arriverez sur le Boulevard Franck Pillatte par les petits escaliers de lou Barri lonc pour atteindre le Sentier du Littoral juste en face de la Grotte du Lazaret, ou celui qui y a habité avait un nom étranger (Neandertal ), devait déjà être un anglais en vacance dans le Comté, empégué et un peu ensuqué, qui s’était emboucané pour retrouver son hôtel.
N’allez pas avoir la babarote pour monter par des escaliers bien raides bien que vous viendra la Boufaïsse, mais Manda la poumpa on n’est pas tous des Bestiasses.
Et dites-vous Siéu de Nissa, degun m’esquissa, et vous les monterez pour rejoindre le Mont Boron et en faire le tour. Quelle vue magnifique vers le Port, le Château et la Promenade, vous rejoindrez le Fort du Mont Alban et sa vue inoubliable vers le Cap Ferrat, vous prendrez un bout du Chemin du « Fort Tahon » d’où le Niçois Guillaume Tahon s’opposa toute une nuit avec ses amis chasseurs à 20.000 Franco Espagnols qui attaquaient le Mont Alban le 19 Avril 1744 .
Mais pas de Pantaï rejoignez le Col de Villefranche pour vous diriger ensuite vers le Parc du Vinaigrier et montez jusqu’au Belvédère pour sa vue imprenable sur le Littoral de notre Comté de Nice et là comme Louis Nucéra, vous penserez que “la Beauté qui se voulait éternelle avait élu domicile sur ce coin de terre privilégié ».
Vous redescendrez vers la ville et par des ruelles et des escaliers, vous rejoindrez le Pont René Coty et son Trambalan pour remonter rejoindre le Jardin du Cloître de Cimiez.
Vous poursuivrez par de petites rues vers le Couvent Sainte Claire, ou vous pourrez vous arrêter pour une petite prière, pour vous faire pardonner si auparavant vous vous êtes trompés de porte comme celui qui descendait de Villefranche, vous poursuivrez par le Boulevard de Rimiez pour rejoindre le Canal de Gairaut, et remonterez ensuite vers l’Aire Saint Michel, en passant devant l’ancienne propriété de Jacquou, vous pourrez pour la vue faire un aller-retour au Mont Chauve par la Pyramide de Falicon et la Grotte des Ratapignatas et vous reviendrez sur le haut de l’Aire saint Michel pour rejoindre l’ancien Chemin du Ray et d’Aspremont. Puis par le vieux Chemin de l’Eglise vous rejoindrez Saint Pancrace, mais pas d’autre possibilité pour atteindre Saint Roman de Bellet que de prendre ensuite le Chemin du Génie. Vous n’y serez pas gênés par les voitures et dans le fond du vallon quelques Babis égarés mais pas perdus, vous laisseront le passage.
Lorsque vous atteindrez Saint Roman vous achèterez une bonne bouteille pour la Merenda, mais ne vous arrêtez pas boire un claret ça vous coupera les jambes, et on vous prendra pour un Tchoucatoun. Prenez plutôt le Chemin des Fontainiers pour aboutir à Canta Gallet, sur ce trajet vous jetterez un regard émerveillé sur le vallon de la Madeleine, au loin la Colline du Château, et plus haut les montagnes du Mercantour.
Pour redescendre sur Magnan vous prendrez les raccourcis de l’Ancien Chemin de Bellet par des ruelles et des escaliers qui vous amèneront sur la Promenade des Anglais que vous suivrez jusqu’au Jardin Albert 1er pour retrouver la Promenade du Paillon.
Un peu long, quelques Mounta calla, bien sûr pas un Chemin pour les Pallaissous, si vous voulez le faire dans la journée il vous faudra partir au lever du soleil, et pour la Merenda emportez au moins un Pan Bagnat, le vrai sans salade ni haricots verts, pas un sandwich aux légumes comme disent les Parisiens, un peu de Pissaladièra, de la Tourta de Blea pour le dessert, le régal de l’estomac niçois.
Je doute, quand vous arriverez en début de nuit, que vous ayez envie de danser un Rigaudoun en vieille ville, mais votre journée aura été marquée d’images inoubliables et dans votre tête vous entonnerez (*4) :

Cliquez sur le bouton du player audio ci-dessus pour écouter NISSA LA BELLA par le Corou de Berra.
Nissa la Bella (cliquez pour voir les paroles)


Un autre chant traditionnel de nos montagnes à écouter ci-dessous :

Viven toujou en mountagno, de Zéphirin Castelon, par le Corou de Berra.

 

Et Issa Nissa
Baieta


 

 

 

 


Références aux Chansons Niçoises ou Théâtre niçois (Cliquez sur les liens pour les paroles des chansons)

*1- Lou Vin di Padre (spectacle)

*2- Calan de Villafranca

*3 -En calan de Cimiez

*4- Nissa la Bella



Lexique Nissart Français:


Niocou : niais, nigaud
Zou : en avant c’est parti
lou Barri lonc : Le Long mur, Ancien Bagne
empégué : saoul
ensuqué : endormi, dans la lune
emboucané : se prendre la tête
babarote : avoir les idées noires
Boufaïsse : Bouffée de chaleur, énervé, manque de souffle
Manda la poumpa : envoie la sauce
Bestiasses : une personne qui a de la force
Siéu de Nissa, degun m’esquissa : Je suis de Nice, personne ne m’esquisse (m’écrase) !
Pantaï : rêve, rêveur
Jacquou : Jacques Médecin
Ratapignatas : Chauve-souris
Babis : Crapauds, (également Club de marche Niçois)
Mounta-Calla : montées-descentes
Pallaissous : Pantins
Merenda : casse-croute
Tchoucatoun : Ivrogne
Pissaladièra : Pissaladiére
Tourta de Blea : Tourte de Blettes
Rigaudon : danse
Issa Nissa : en avant, aller Nice
Baïeta : Bises


TRADUCTION EN NIÇOIS DU TEXTE de Guy TORREJON  (Adapté et Traduit en Niçois par Laurent TERESE sociétaire du Théâtre Francis GAG)


Lou counouisses aqèu camin Nissart ?
Es ren aqèu dai fraire capucin cargat de careja una bouta de vin de messa counfidada dai padre de SAN POUON en aquelu de SAN BERTOUMIEU, noun sensa l'ave un pou trou tasta en lou fra temps...
Ni aqèu qu'en calan de VILLAFRANCA noun si cou "engana" de pouorta...
Encara men aqèu que mena a la festa dei cougourdoun de CIMIEZ per rescountra la bella Madaloun, malurousamen proumessa en un autre...
Noun, ren de toui aquelu. Aqèu es nouvèu. Es un sentie per camina a l'entour de la nouostra bella cièuta e n'en descurbi lou sièu tan ric decor e lou sièu gran soulèu d'or couma l'a escrich lou poueta Nissart Dominique RONDELLY en la sièua cansoun "NISSA LA BELLA".
Vequi anan lou faire ensen :
Aquèu camin s'en parte de l'estremita de la proumenada dou paioun, passa au travers de la plassa Garibaldi, mouorde un "chicou" la cariera Catarina SEGURANA, que lu Turc qu'eron a l'asseti dou castèu de Nissa en lou 1697, an pousqut ousserva qu'avia li "esclapa" ben redouni, s'encala sus lou pouort, dape de l'estassioun dou "trambalan" No 2, cousteja la diga fin ai pichin escalie dou BARRI LONC qu'ariba sus lou boulevar Franck PILATTE, aqui doun s'atrova la " bauma" dou LAZARET que lountemps fa assoustava un moussu noumenat NEANDERTAL, seguramen un dai premie amourous dou nouostre bèu pais.
Ahura deves saupre qu'una sudagna v'aspera a la "puada" d'una "escalinada" que vous douna la " boufaïssa"ren que de la veire au davant de vous, un ver "roupe-couol". Anen Gusta, manda la poumpa que vou mai suda que tremoula e aven lou mount BOUROUN qu'aspera que n'en faguen lou "girou".
Seres embarlugat de veire souta de vous aquella bella vista de NISSA embe li sièua taulissa cremadi dou soulèu s'estendre dau pen de lacouola dou castèu fin a l'orle de la riba de mar.
Ma finit de "pantaia", n'en cou rajougne lou fouort dou Mount ALBAN en passejan sus lou camin dou Nissart Guillaume THAON , que lou 19 d'abrièu 1744, emb'una "chourma" de cassaire a tengut testa una nuech plena a 20000 Franco Espagnou que voulion si rendre mestre dou Mount ALBAN. D'aqui v'en anas au couole de VILLAFRANCA doun s'atrova lou parc dou Vinaigrier e camina fin au bèuveder. Aqui vous revendran en ment li praula de Louis NUCERA, "la beauté qui se veut éternelle a élu domicile sur ce coin de terre privilégié".
Lou retour sus NISSA si fara tra un "mesclun" d'escalinada e de careirou que n'en meneran au pouont René COTY doun passa lou trambalan e pua fin au claustre de CIMIEZ sus de pichini cariera que vous meneran au couvent de SANTA CLARA, que bessai, un d'aquelu que si seria troumpat de pouorta sus lou camin de VILLAFRANCA li vendra a ben de faire una pichina preguiera. D'aqui, sensa "badailha"caura segre lou camin de RIMIEZ per rajougne GAIRAUT que l'aiga dou sièu beal sierve a treboula lou 51 a l'oura dai bouoni manjuca. Pus luen, passat la
prouprieta de JACOU, emb'encara un pou de vigouria poures faire un ana-veni a la cima dou mount "CAU" e veire la pyramida de FALICOUN bessai bastida per lou darnie faraoun Falicounes, sensa oublida la bauma de la "ratapignata."
Si retournera dou aut de l'ara San MIQUEU per rescountra l'ancian camin dou "Ray" e d' d'Aspermount. D'aqui , lou vielh camin de la gleilha n'en menera a SAN PANCRACI , en drech fièu de SAN ROUMAN de BELLET que la renoumada dou sièu vin a passat lou nouostre terraire. Per li ariba coura pilha la routa dou Gèni, mai counouissuda dai "babi" que dai voitura e se voules cromperes una bouona boutilha d'aqèu vin aboucant e generous. Gaida, lou bèure soulamen en faguen merenda que dou senoun aures li camba que faran "criquetta" e seres vitou noumenat "choucatoun".
Ahura per si leva dou vin pilheres lou camin dai fountanie que mena a CANTA GALLET m'una una vista mai que bella sus lou valoun de la Madalena, au luen la couola dou Castèu e pu aut li mountagna dou Mercantour. Per cala sus Magnan doun li era "dou temps de ma maïgran la guercha", una magnanaria, si cau segre l'ancian camin de bellet trufat d'esclinada e de careirou que vous meneran sus la Proumenada dai Engles, maravilha de NISSA. Encara quauque centenau de metre per ariba au jardin ALBERT 1er e seres sus la proumenada dou paioun, fin finala d'aquela caminada.
Aloura? Un pou lonc bessai... pas mau de mounta-cala, de sudagna, de fatiga, de "bate-couor"ma santipeti, aqèu camin es pas fach per aquelu qu'en de sanc de "raba" o de ventousa souta lu pen, ma per aquelu que li plas de camina e counouisse lou nouostre bèu pais.
Per lou prova vous caura parti au levat dou soulèu, ben vous caussa, ave en lou barssac un bouon pan bagnat e ren un sandwich ai liume couma li dilhon aquelu bravi gent dou desfoura, un tocou de pissaladiera e de tourta de blea, de que vous leva lou set e un "mouloun" de courage.
Ben segur qu'en ariban lou sera au calabrun aures minga envueilha d'ana bala la farandola en vila vielha, ma garderes da ment lou souveni d'aquela prima virada sus lou CAMIN NISSART.


LEXIQUE DANS LE L'ESPRIT DU TEXTE
> CHICOU ........................... un peu
> ASSETI.............................. assaut
> ESCLAPA ........................... fesse
> TRAMBALAN.................... Tramway
> BAUMA .............................grotte
> PUADA ..............................montée
> ESCALINADA...................... Montée d'escalier, rampe d'escalier
> BOUFAISSA......................essoufflement
> ROUMPE-COUOL..............casse-cou
> GIROU...............................tour, le circuit
> PANTAILHA....................... Rêver
> CHOURMA....................... Bande, groupe
> MESCLUN......................... Mélange
> BADAILHA....................... Bailler
> BEAL.................................canal
> CAU..................................chauve
> RATAPIGNATA...................chauve-souris
> RAY................................... Ru, ruissellement
> BABI.................................crapaud
> CRIQUETTA......................tremblette
> CHOUCATOUN............... quelqu'un qui s'enivre
> BATE-COUOR.................. essoufflement, tension
> SANTIPETI....................... Sapristi
> RABA.............................. nave